Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]
☇ GOTHAM RISES.
GOTHAM RISES FERME SES PORTES !

Mais ce n'est pas la fin ! Retrouvez nous sur GOTHAM KNIGHTS ! Même équipe admin, même excellente ambiance, mais tellement plus de possibilités !
Rejoignez nous sur : http://gotham-knights.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
☇ à Gotham depuis le : 11/10/2012
☇ messages : 200
☇ réputation : 51
☇ avatar : Mila Kunis
☇ copyright : Alphascream & Liloo
☇ photomathon :
☇ occupation : Aide à domicile
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: « Ne crains pas la justice, crains plutôt le juge. »
☇ forces: Un sens de l'humour à toutes épreuves, Volonté, Corp à corp, Arme blanche.
☇ faiblesses: Les petits animaux, Douce rêveuse, Tête brûlée.


MessageSujet: Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]   Mer 7 Nov - 21:25
Bane & Kasey Da Costa
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kasey & Bane, se retrouvent en toute fin de Novembre de cette année, alors que le soleil commence à peine à décliner en cette journée froide et nuageuse. Les personnages se retrouvent tout à fait par hasard dans les docks et ils autorisent les trois PNJs à intervenir dans ce rp. Les images utilisées ci-dessus proviennent de Tumblr. Bonne lecture ♥


    Mon cœur battait de plus en plus fort. A cette période du mois cela était tout à fait normal pour moi, au fil des cinq dernières années qui peuplaient ma vie j'avais finis par m'y habituer. Cependant ces sensations sont toujours aussi fortes. Toute la journée je m'étais montrée exécrable j'avais même voulu frapper une femme en faisant les magasins dans la matinée. Elle avait voulu passer à la caisse avant moi alors que j'étais pressée. Dans ces moments-là j'avais tendance à ne pas vouloir m'attarder au même endroit trop longtemps. A croire que la pleine lune avait un effet sur moi, peut être faudrait-il qu'un jour je fasse un quelconque test avec de l'argent, je suis sûre que les résultats pourraient être surprenant... Quoi que, en faite cela ne m'apporterait que plus d'emmerdes encore, alors finalement j'ai pas envie de savoir.

    Posée devant l’entrée de l’entrepôt d’Evingan, endroit précis où mon père s'était fait coincé il y a à présent 5 ans tout pile, je profitais du temps, non ensoleillé, mais en tout cas sans pluie, assise sur le rebord en pierre d’un bac à fleurs, sans fleurs d’ailleurs, seul un reste d'arbustes complètement mort et calciné accompagné d'un peut de terre y trônait pauvrement. Face à ces étendues d'eaux aussi polluées qu'odorantes, je regardais le peut de gens déambuler entre les ponts crasseux des bateaux et les entrepôts un peu plus suspicieux. C'était devenu au fil du temps un véritable cérémonial pour moi, venir ici et guetter aussi bien en costume tard dans la nuit qu'en plein jour sous ma réelle identité, dans l’espoir naïf d'un jour retrouver cet homme.

    Non non, je ne suis pas du tout quelqu'un qui a la rancune facile, pas du tout... Mais j'avais tant de fois prévenus mon père, même ce soir là j'avais essayé de tout faire pour qu'il ne puisse pas venir sur ces docks pour ce foutu trafic. Quand ils parlèrent à la télévision de cette arrestation, je crois que plus que mon monde, c'était celui de ma famille qui s'écroulait. Nous n'avions déjà de base pas grand choses, mais là... C'était le tranchant de la hache du bourreau qui venait de abattre sur nos nuques. Au moins, à défaut d'avoir été un bon père, il avait été un bon petit soldat pour la personne qui l'avait employé, préférant se taire plutôt que de balancer le moindre nom. Au court de mes enquêtes, j'avais même fini par entendre dire qu'il était l'un des meilleurs dans son domaine. Ne voulant pas savoir de quoi il s'agissait, surtout parce que j'avais peur de me l'entendre dire de vive voix car, je savais au final très bien de quoi il retournait, je préférais encore et de loin me dire qu'il n'était rien d'autre qu'un trafiquant manipulé parmi tant d'autre dans cette ville pourrie.

    Je baissais les yeux un bref instant sur la flaque d'eau à mes pieds, contemplant mon reflet qui d'ici paraissait tellement crasseux. En fait, la seule chose qui contrastait du reste c'était ces yeux que j'avais hérité de mon père, très significatifs et marque de fabrique des Da Costa, nous avions tous le même, ce faux semblant de rage de vaincre, de dévorer le monde comme s'il n'était rien, cette flamme dans les yeux alimentée par la haine de l'injustice et de ce monde dans lequel nous évoluons... Je lâchais ma cigarette au sol, troublant ainsi mon reflet avant de l’écraser du bout du pied, m’étirais comme jamais en baillant avec effort avant de me relever et de commencer à me pencher vers mon sac à dos dans lequel je trimballais ce costume qui pour moi avait tant de valeur. C'était quelque part comme ma façon à moi de dire "merde" au monde et au système, quand des voix vinrent me surprendre de tout prêt, des gens que je n'avais pas vue venir et qui semblaient d'ailleurs ne pas vouloir être vue non plus. En tout cas, dans l'attitude.

    Je me laissais rapidement retomber sans un bruit derrière la jardinière, tentant de calculer un millions de possibilités de m'enfuir sans me faire remarquer, tout en gardant un œil sur ces types. L'un d'eux, bien plus imposant et impressionnant que les autres parlait d'une voix qu'il me semblait reconnaître... Et puis ce masque aussi m'était quelque part assez familier, hors je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus, peut être l'un des chefs des gangs sur qui j'étais tombé ? Ou alors un vieux contact de mon père ce qui le rendrait plus intéressant encore, disons que ce n'était qu'une image très brève que je concevrais quelque part au fin fond de mon cerveau. Je tendis alors la main vers le sac de sport où était rangé l'intégralité de ma panoplie de super nana en combi cuir, tentant de ne pas me faire remarquer, hélas lors de ma manœuvre mon épaule heurta l'une des barrières entreposées juste là qui ne manqua pas de se vautrer au sol dans un vacarme assourdissant.

    - Hé merde...!!

    Lâchais-je à voix basse, en tout cas, pour l'effet de surprise voir la fuite fine et subtile... Je pense qu'on pourrait dire que c'est un échec, n'est ce pas captain Obvious...?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 04/11/2012
☇ messages : 31
☇ réputation : 15
☇ pseudo : Akhee
☇ avatar : Tom Hardy
☇ copyright : Akhee - tumblr
☇ photomathon :
☇ occupation : Criminel - Terroriste - Mercenaire
☇ adresse : Dans les égouts de Gotham
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: I AM the League of Shadows, and I'm here to fulfill Ra's al Ghul's destiny!
☇ forces: Bane possède une force hors du commun et une très grande résistance à la douleur et aux coups, grâce au venom, un venin qu'on lui a injecté pendant des années. Bien qu'il n'utilise plus ce poison, il en a gardé les avantages
☇ faiblesses: Bien qu'étant très fort, si Bane n'a pas son masque, il n'est rien de plus qu'un homme malade, qui n'arrive pas à respirer correctement et qui souffre beaucoup de migraines et autres douleurs très fortes liées à l'utilisation du venom. Il n'a aussi aucune pitié ou compassion pour les autres.


MessageSujet: Re: Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]   Ven 9 Nov - 13:55
Réunir des partisans n'était pas la plus aisée des tâches et il fallait s'y appliquer pour que des hommes viennent à nous et embrassent la cause de la Ligue des Ombres. Parfois, ces hommes n'étaient que des mercenaires que l'on payait pour un boulot et qui se sauvaient aussi vite qu'ils étaient venus à nous. En l'occurrence, ce soir, c'était l'un de ces mercenaires que je devais aller voir. Ce qu'il y avait de bien avec les mercenaires, c'était leur efficacité. La plupart des hommes que l'on payait était douée dans leur domaine et c'était pour cela qu'ils se faisaient payer aussi cher. Mais le point négatif était qu'on ne pouvait jamais leur faire totalement confiance. Si quelqu'un leur donnait plus d'argent, ils changeaient de camp comme de chemise. Je le savais bien, je l'avais fait un temps, comme beaucoup de gens avec des capacités semblables aux miennes.

Celui-là était un voleur, un voleur particulièrement doué qui plus était. Et on avait besoin de ses capacités pour un boulot spécial. Pour cela, j'étais prêt à y aller moi-même pour discuter avec lui, ce que je ne faisais pas beaucoup, j'avais bien d'autres choses à faire que de discuter et marchander avec des mercenaires de la sorte. Cette fois-ci, c'était plus important, parce qu'outre le fait qu'il était doué dans son domaine, il était peut-être possible de le faire basculer vraiment de mon côté...Il faudrait être habile pour le retourner et le faire abandonner son occupation de mercenaire, beaucoup plus lucrative que de se battre pour les idéaux. Le convaincre ne serait donc pas des plus simples semblait-il.

Je me rendis donc sur les docks, accompagnés bien que cela ne soit pas vraiment nécessaire. Mais c'était tout de même plus prudent d'avoir un peu de renforts en cas de problème. La nuit tombait quand je me rendis là-bas, le climat de Gotham était vraiment détestable à cette saison, il changeait sans cesse et le froid humide mordait les os et les chairs comme un chien un bout de viande. Enfin je trouvai cet homme, ce voleur hautement qualifié, qui attendait gentiment devant un entrepôt désert. C'était un endroit sale, il n'y avait presque personne qui se baladait et ceux qui se trouvaient là étaient très loin d'être des citoyens modèles de Gotham. Discrètement, je rejoignis, avec deux autres hommes, le mercenaire.

Il tenait, lui aussi, à être discret mais semblait beaucoup plus paranoïaque que moi. Il jetait des coups d'oeil en tous sens, cherchant une personne qui nous observerait avec trop d'attention. Ce ne serait pas simple si il se dissipait de la sorte, à surveiller tout et n'importe quoi...Néanmoins, nous commençâmes quand même à discuter à voix basse, de ce qu'il devrait faire et du prix qu'il allait demander pour tout cela. Le reste, les idéaux et la tentative pour le convaincre, tout ça viendrait plus tard, il ne fallait pas le brusquer non plus pour avoir ce que je voulais de lui. Il continuait de regarder partout, que pensait-il qu'il allait arriver ? Que des flics allaient nous tomber sur le coin du nez ? Que le Batman allait débarquer en jaillissant de l'ombre pour nous sauter dessus ? Tout cela n'était pas très...professionnel.

Mais il n'avait pourtant pas tord...Un fracas de métal nous interrompit soudainement, un bruit à réveiller les morts. Et voilà maintenant que ce type se mettait à flipper, il était encore plus stressé et paniquait totalement. Tout cela m'agaçait prodigieusement, il était peut-être doué comme voleur mais visiblement, quand il ne contrôlait pas tout, cet homme ne servait absolument à rien. Merveilleux. Je me dirigeai à grands pas vers l'origine de ce bruit, pour tomber nez à nez avec une jeune femme. Elle semblait être encore une enfant, que faisait-elle dans un endroit pareil, à nous espionner de la sorte. Je la regardais simplement pour l'instant, sans lui vouloir quoi que ce soit, sans essayer de l'attraper ou quoi que ce soit. Des tas de questions se pressaient quand même dans mon esprit. Et outre celle concernant sa présence ici, savoir ce qu'elle avait ou non entendu était bien plus important pour moi.


- Voyons voir ce que nous avons là...Un petit oisillon tombé du nid ? C'est dangereux de venir voleter dans un endroit pareil, petit oiseau...

Je me penchai un peu vers elle pour mieux l'observer, pour discerner mieux son visage dans l'obscurité de la nuit tombante. Il ne me semblait pas l'avoir déjà vu, mais je pouvais très bien avoir oublié un visage, ma mémoire était loin d'être infaillible...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 11/10/2012
☇ messages : 200
☇ réputation : 51
☇ avatar : Mila Kunis
☇ copyright : Alphascream & Liloo
☇ photomathon :
☇ occupation : Aide à domicile
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: « Ne crains pas la justice, crains plutôt le juge. »
☇ forces: Un sens de l'humour à toutes épreuves, Volonté, Corp à corp, Arme blanche.
☇ faiblesses: Les petits animaux, Douce rêveuse, Tête brûlée.


MessageSujet: Re: Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]   Mar 13 Nov - 20:52
    L'un des hommes présent semblait être prit d'une peur panique, en temps normal cela m'aurait plutôt amusé. C'était le cas d'ailleurs, j'avais tendance à rire au nez de ceux qui voulaient jouer les criminels sans vergognes et qui au final avait plutôt tendance à remplir leur pantalon sans vergogne... Mais là ce qui ne m'amusait pas vraiment, voir même carrément pas du tout, c'était la masse de muscle qu'il m'avait semblé reconnaître qui s'avançait dans ma direction d'un pas déterminé. Autant être franche, je n'avais pas souvent peur de quelque chose malgré ma capacité plus qu'évidente à me fourrer dans des situations aussi délicates que dans le cas présent. Mais là à chaque pas je me rendais compte que sa taille comparée à la mienne n'avait rien d'une illusion d'optique, il m’impressionnait franchement.
    Il fini par arriver à ma hauteur, je ne pus m'empêcher de me dire que de toutes les situations, le cas présent était le pire envisageable. Mais alors que je m'attendais à ce qu'on s'en prenne directement à moi, non, même pas...

    - Voyons voir ce que nous avons là...Un petit oisillon tombé du nid ? C'est dangereux de venir voleter dans un endroit pareil, petit oiseau...

    Rien que ça voix me donnait les chocottes, sans blague ce type avait une de ces prestances, rien à voir avec les brigands de seconde zone contre lesquels je me battais en temps normal. Si cet homme était ici pour une affaire louche, ce dont je ne doutais qu'à moité, vue le look il ne devait pas non plus être poissonnier, je n'avais pas franchement envie d'avoir affaire à lui, surtout dans cette position d'infériorité plus qu'handicapante. Et puis, il n'était pas seul, et c'était certain que je ne ferais pas le poids. Un homme seul passe encore, j'aurais pus tenter de prendre la fuite à défaut de l'affronter en face à face, mais quatre d'un coup et d'un tout autre niveau, ça risquait d'être compliqué pour moi de conservé mon intégrité physique je crois. Instinctivement suite à sa remarque je regardais le toit du bâtiment avant de jeter mon regard sur ma position. Je levais de nouveau les yeux vers l'homme, le visage d'une gamine qu'on aurait prit sur le fait. Il fallait la jouer fine.

    - Cuit cuit...

    Bravo Kasey, la finesse incarnée... En même temps, qui pourrait faire du mal à un oisillon...? Heu question conne, dans le cas présent un Gros Minet pourrait en effet faire du mal à un p'tit Titi. Mon instinct m'obligeait à ne pas me montrer effrayée, même si cela pouvait paraître une évidence vue la situation, je devais trouver un moyen de retourner cette situation à mon avantage. Je commençais donc à me relever, mon sac au sol, mais conservant une distance raisonnable avec l'individu même si en vue de la différence de gabarie cela ne changerait pas grand chose. Je passais très rapidement mes mains sur mes vêtements afin de retirer les cochonneries qui s'étaient prise dedans à cause de mon roulé boulé de tout à l'heure avant de glisser du bout des doigts mes mains dans mes poches de arrière de jeans, juste assez pour paraître assez décontractée, mais tout autant pour pouvoir les dégager en cas de problème. Je jetais un coup d’œil dans la direction des autres qui avaient eu tendance à se rapprocher de l'homme qui avait eu peur, j'eu un sourire sur le coup assez narquois.

    - Je crois que votre copain va avoir besoin de se changer fissa, mes condoléances à celui qui lavera son futal... Je n'voulais déranger personne, je passe juste souvent ici profiter des douces effluves marines, et voir à quel point ce monde va mal...

    J'aurais peut être dû écouter un peut plus à l'école, ça m'aurait permis au moins de connaître la définition de "diplomatie". Enfin, je n'étais pas non plus entrain de négocier une part de marché avec un richard non plus faut dire. J'attrapais alors la lanière de mon sac en laissant clairement entendre que je n'étais pas une menace, tentant tant bien que mal de dissimuler l'idiote étiquette sur laquelle apparaissait mon nom de famille... Les mères et leur manie de croire qu'on pouvait se faire piquer nos affaires à tout les coins de lycée, car oui je me trimbalais de sac déjà à cette époque. J'avais pensé à la retirer plus d'une fois, et je me rendrais compte aujourd'hui que j'aurais mieux fait de le faire en temps et en heure...


[Désolée c'est court et assez médiocre, disons que j'ai été pas mal occupée ces derniers temps en plus des coupures de courant à répétition chez moi et je ne voulais pas te faire attendre plus. Je ferais mieux la prochaine fois promis.]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Qui donne ne doit jamais s'en souvenir. Qui reçoit ne doit jamais oublier. [Bane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plaquette "Les héros ne meurent jamais"
» THE BLOOD JOURNAL (Tome 1) BLOOD MAGIC de Tessa Gratton
» Mmmmmmmmmmmm sa doit être bon ^^
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» Le souvenir du coquillage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☇ GOTHAM RISES. ::  :: ☇ UPTOWN. :: ☇ Farrow. :: ☇ Rogers Yadit Basin.-