Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]
☇ GOTHAM RISES.
GOTHAM RISES FERME SES PORTES !

Mais ce n'est pas la fin ! Retrouvez nous sur GOTHAM KNIGHTS ! Même équipe admin, même excellente ambiance, mais tellement plus de possibilités !
Rejoignez nous sur : http://gotham-knights.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
☇ à Gotham depuis le : 04/11/2012
☇ messages : 31
☇ réputation : 15
☇ pseudo : Akhee
☇ avatar : Tom Hardy
☇ copyright : Akhee - tumblr
☇ photomathon :
☇ occupation : Criminel - Terroriste - Mercenaire
☇ adresse : Dans les égouts de Gotham
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: I AM the League of Shadows, and I'm here to fulfill Ra's al Ghul's destiny!
☇ forces: Bane possède une force hors du commun et une très grande résistance à la douleur et aux coups, grâce au venom, un venin qu'on lui a injecté pendant des années. Bien qu'il n'utilise plus ce poison, il en a gardé les avantages
☇ faiblesses: Bien qu'étant très fort, si Bane n'a pas son masque, il n'est rien de plus qu'un homme malade, qui n'arrive pas à respirer correctement et qui souffre beaucoup de migraines et autres douleurs très fortes liées à l'utilisation du venom. Il n'a aussi aucune pitié ou compassion pour les autres.


MessageSujet: Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]   Mer 7 Nov - 14:46
Lucrezia Coffin & Bane
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lucrezia & Bane, se retrouvent en novembre, alors que l'horloge affiche 21 heures en cette journée pluvieuse pour une rencontre un peu spéciale. Les personnages se retrouvent dans un immeuble de l'Old Gotham et ils autorisent les trois PNJs à intervenir dans ce rp. Les images utilisées ci-dessus proviennent de tumblr et tumblr. Bonne lecture ♥

Le ciel déversait des trombes d'eau depuis des heures déjà, accompagnées parfois d'éclairs menaçants, déchirant le noir des nuages et le bruit ambiant de la ville. La nuit était tombée depuis quelques heures déjà, laissant la lumière fade des lampadaires tenter de dissiper les ténèbres. Les rues de l'Old Gotham regorgeaient de monde, fourmillant d'activités criminelles clandestines, on trouvait de tout dans ce coin de la ville. Et notamment, je pouvais y trouver le traitre qui avait conduit à une tragique embuscade de la police à l'encontre de mes hommes. Et ce petite scélérat allait bien le payer, ça il pouvait en être absolument sûr et certain. Il n'y avait pas de pitié pour les traitres qui vendaient leurs "amis" au plus offrant.

Il s'était caché, il se doutait bien que je le chercherais pour lui apprendre les bonnes manières. Alors il avait tout fait pour se cacher le mieux possible. C'était peine perdue. Mes hommes avaient fouillé tout ce qu'ils pouvaient et trouver des informateurs partout où il y en avait. Ils n'étaient certes pas très nombreux mais ils avaient réussi néanmoins à le retrouver, dans un vieil immeuble de l'Uptown, le genre de bâtiment délabré et froid dans lequel la classe sociale la plus basse se réfugiait tandis que les riches et les puissants se prélassaient dans des palaces coûtant une vraie fortune. Mais tout ça finirait bien par changer et les puissants se cacheront à leur tour dans des trous à rats qu'ils jugeront indignes de leur rang...

L'un de mes hommes m'attendait dans cet immeuble, il avait trouvé notre traitre et le gardait bien en place, piégé dans sa propre maison. Je faisais toujours attention, quand je devais m'aventurer dans les rues, non pas que j'avais peur de le faire ou que je craignais que quelqu'un puisse me faire quelque chose. Mais il valait mieux trop de prudence que pas assez, pour ne pas être pris au dépourvu et se retrouver tout d'un coup suivi dans son propre domaine, attirant les forces de l'ordre jusqu'à moi...Je remontai les rues les unes après les autres pour aller jusqu'à cet immeuble, sale et miteux, comme beaucoup dans ce quartier. J'y entrai d'un pas lourd, me dirigeant vers les escaliers pour aller jusqu'à l'appartement, petit, mal rangé, froid et en mauvais état.

Il était là, notre traitre, assis sur le canapé troué, du sang séché sous le nez et sur le menton. Quelques gouttes avaient aussi atteint sa chemise, y faisant de belles tâches rondes et sombres. Je le regardai avec attention, dans le fauteuil d'en face, mon "collègue" de la Ligue était tranquille, une arme à la main pour le tenir en joug calmement. Je vins m'assoir sur la table basse, juste en face de notre gentil ami pour lui demander à qui il avait vendu les informations nous concernant. Je savais qu'il n'avait pas en sa possession des choses trop importantes, comme l'endroit de notre repaire, mais j'avais tout de même besoin de savoir à qui il avait parlé de tout cela. Il ne voulait bien entendu pas répondre, par loyauté ou par peur, peu importait vraiment.

Après quelques coups, il commença à parler, le mobilier était en pièces, certains de ses os également. Mais au moins, il avait enfin eu la bonne idée de parler avant que tout cela ne m'énerve véritablement beaucoup. Il s'était enfin rendu compte de qui il devait avoir le plus peur, un peu trop tard cela dit. Après d'autres coups et d'autres cris, le craquement de ses os rompit le silence brutalement et je le lâchai pour qu'il retombe par terre. Je me tournai vers mon homme, toujours dans son fauteuil, et me contentai d'un signe de la tête pour lui dire de partir. Le mieux était de filer avant que quelqu'un n'entende qu'on était venu, il partit en premier pour aller voir si il n'y avait personne. On se retrouverait dans la rue, plus loin...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 31/10/2012
☇ messages : 66
☇ réputation : 14
☇ pseudo : Ruby
☇ avatar : Jenna-Louise Coleman
☇ copyright : pumpkin tree & Tumblr
☇ photomathon :
☇ occupation : Archiviste pour la GCPD
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: son don, son optimisme, son courage, sa résistance face à la peur.
☇ faiblesses: son don, sa curiosité, son impulsivité, ses bizarreries, son coeur d'artichaut.


MessageSujet: Re: Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]   Dim 11 Nov - 11:40
On ne pouvait pas dire que la journée de Lucrezia s’était déroulée au mieux. Lorsqu’elle s’était levée, ce matin là, elle avait bien senti que les choses ne se passeraient pas exactement comme elle le souhaitait. Peut-être aurait-elle mieux fait de rester couchée... Malheureusement, comme la très grande majorité des habitants de Gotham City, il lui fallait travailler pour gagner sa vie. Et malheureusement, son intuition ne l’avait pas trompée. Elle avait entre autres brûlé ses tartines, tâché sa robe, et surtout, surtout, elle s’était retrouvée en panne d’essence et n’avait même pas pu démarrer sa voiture. Après s’être maudite pour ne pas avoir pensé à faire le plein la veille, elle avait pris le parti de s’y rendre à pieds. Après tout, le commissariat n’était pas si loin et par chance, il ne pleuvait pas. Pas encore. La journée s’était, elle, déroulée comme toutes les autres. Elle n’avait été que fort peu sollicitée et avait passé presque l’intégralité de sa journée de travail à lire de vieux magazines sans intérêt qui trainaient. Inutile de dire que ce ne fut guère passionnant, et elle fut plutôt soulagée à l’idée de pouvoir enfin rentrer chez elle.

Malheureusement, il allait lui falloir affronter l’averse qui sévissait déjà depuis plusieurs heures. Elle avait en revanche eu la bonne idée de s’équiper d’un parapluie qui pourrait au moins lui permettre de faire le trajet jusque chez elle sans être complètement trempée. Tandis qu’elle marchait sur le trottoir, dans une rue sombre et humide, elle se prit à rêver de l’instant où elle pourrait se pelotonner confortablement dans son canapé, bien au chaud, tout en sirotant un bon thé bien mérité. Le cours de sa rêverie fut cependant interrompu par la sonnerie de son téléphone portable. Elle passa son parapluie dans sa main gauche et sortit l’appareil de sa poche. C’était un message de son frère, ou plutôt, une photo qu’il lui envoyait, un cliché représentant l’un des cadavres qu’il avait déjà embaumé. Elle leva les yeux au ciel. Voilà des mois qu’il se livrait à ce petit manège, dans le simple but de la pousser à revenir travailler dans l’entreprise familiale de pompes funèbres. Le pire était que ces procédés fonctionnaient. Oui, elle avait envie de revenir, mais elle savait qu’elle ne le pouvait pas, non, pas alors qu’elle était capable de réveiller les morts durant une minute simplement en les touchant. C’était si tentant qu’elle avait fini par ne plus pouvoir s’en empêcher, ce qui l’avait menée dans des situations extrêmement embarrassantes et difficiles.

Ce n’est qu’en levant le nez de son portable qu’elle se rendit compte qu’elle s’était trompée et avait tourné dans la mauvaise rue. Peu importe, elle prendrait un autre chemin. Elle passa devant un immeuble ancien et en piteux état, comme tant d’autres dans ce quartier de Gotham. Pourtant, quelque chose attira son attention, à l’une des fenêtres. Elle leva les yeux et perçut plusieurs silhouettes et une sorte de mouvement, comme une sorte de bagarre. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû s’en soucier. Après tout, ce n’était certainement pas son problème. Et pourtant, instinctivement, elle s’approcha de l’entrée, se laissant porter par la curiosité.

C’est alors qu’elle entendit un bruit de pas qui devait venir des escaliers. Elle eut immédiatement le réflexe de fermer son parapluie et se cacher sur le côté, et vit quelques secondes plus tard un homme étrange sortir de l’immeuble. Du moins, il lui parut étrange, mais peut-être était-ce son imagination qui lui jouait des tours. Et pourtant, il avait vraiment l’air de regarder de tous les côtés, comme s’il cherchait, ou vérifiait quelques choses. Elle attendit qu’il se soit suffisamment éloignée pour pouvoir se glisser à son tour à l’intérieur, aussi silencieuse qu’un petit chat. Elle savait que tout ceci était absurde. Mais après tout, que risquait-elle en allant jeter un coup d’oeil? Le plus discrètement possible, elle monta les escaliers afin de rejoindre le lieu où se situait la fenêtre qu’elle avait repérée. Elle ne tarda pas à entendre du bruit provenant d’un appartement et s’approcha de la porte. Malheureusement, elle avait sous-estimé le délabrement du plancher, qui se mit soudain à craquer sous ses pas...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 04/11/2012
☇ messages : 31
☇ réputation : 15
☇ pseudo : Akhee
☇ avatar : Tom Hardy
☇ copyright : Akhee - tumblr
☇ photomathon :
☇ occupation : Criminel - Terroriste - Mercenaire
☇ adresse : Dans les égouts de Gotham
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: I AM the League of Shadows, and I'm here to fulfill Ra's al Ghul's destiny!
☇ forces: Bane possède une force hors du commun et une très grande résistance à la douleur et aux coups, grâce au venom, un venin qu'on lui a injecté pendant des années. Bien qu'il n'utilise plus ce poison, il en a gardé les avantages
☇ faiblesses: Bien qu'étant très fort, si Bane n'a pas son masque, il n'est rien de plus qu'un homme malade, qui n'arrive pas à respirer correctement et qui souffre beaucoup de migraines et autres douleurs très fortes liées à l'utilisation du venom. Il n'a aussi aucune pitié ou compassion pour les autres.


MessageSujet: Re: Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]   Mar 13 Nov - 12:50
Même si nous partions séparés pour être moins facilement repérable si on nous surveillait, il fallait tout de même rester un minimum prudent et vérifier qu'il n'y avait bel et bien personne dans cet appartement ne ferait de mal à personne. Être un peu sûr de moi ne serait pas plus mal, c'était aussi simple que cela. Quelques pas vers les autres pièces de la maison suffirent pour me rendre compte qu'en effet, il n'y avait personne dans cet endroit. Je n'allais pas non plus m'occuper de vérifier tous les étages de l'immeuble, ce ne serait que pure perte parce qu'il y aurait forcément quelqu'un. Autant ne pas avoir de témoin...

J'allai jusqu'à la porte quand j'entendis un bruit de l'autre côté. Un genre de grincement que pouvait parfaitement faire un planché en mauvais état quand on marchait dessus. Il y avait donc quelqu'un qui avait très certainement entendu tout ce qui s'était passé dans cet appartement. Ce qui était particulièrement embêtant, je n'aimais pas du tout les témoins gênants. Mais il était hors de question de laisser quelqu'un m'envoyer à Arkham ou à Blackgate, j'avais bien plus important à faire que de jouer à la grande évasion...Enfin peut-être n'était-ce que mon homme de main qui avait préféré ne pas m'écouter et revenir pour dire que la voie était libre.

J'ouvris quand même la porte en hâte soudainement, pour voir qui se cachait derrière. C'était une jeune femme. Une petite jeune femme avec un parapluie qui semblait se mêler d'affaires et de choses qui la dépassaient totalement. Que faisait-elle ici ? Il était peut-être possible qu'elle habite ici, même si ça ressemblait beaucoup plus à un squatte qu'à un véritable immeuble avec des appartements, même miteux. Elle semblait proprette et bien sur elle, pas vraiment le look de ceux qui squattaient dans des endroits de la sorte. Alors...Que faisait-elle ici...? Pour le savoir, il n'y avait qu'une solution : l'interroger. Je ne pouvais pas l'éliminer avant de savoir si elle était seule ici, si quelqu'un savait où elle était ou si on la chercherait...

J'avançai rapidement après avoir ouvert cette porte pour lui attraper l'épaule d'une main et la faire entrer dans l'appartement avec moi. Non sans être un peu brusque, je l'amenai jusqu'au canapé pour l'y assoir, toujours d'une main ferme. Je me plantai devant elle pour la regarder, expirant au travers du masque, la scrutant avec attention. Elle serait aussi facile à briser qu'une brindille, mais peut-être pouvait-elle s'avérer utile et ne pas être qu'une fouineuse qui n'avait rien à faire ici ? Rien n'était encore certain pour l'heure...


- Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous habitez là ou vous êtes juste un peu trop curieuse pour votre santé ?

Je regardais toujours dans les yeux, cherchant ses réactions, mon ton avait été menaçant et dur, si mon apparence ne suffisait pas, ça la déciderait sans doute à dire la vérité et à ne pas essayer de jouer à la maline avec moi. Je n'avais pas très envie de faire des devinettes et il valait mieux pour elle qu'elle s'en rende compte vite. Être coopérative serait pour elle la meilleure manière de ressortir en un seul morceau de cette mésavanture. Je la laissai quelques secondes, pour fermer la porte d'entrée, avant de m'assoir en face d'elle, sur la table basse.

Tout d'un coup, je me rappelai que le corps était toujours là, bien entendu il ne s'était pas sauvé à toutes jambes tout seul. Si moi je ne l'impressionnait pas, lui le ferait sans doute plus. J'espérais que le problème serait vite réglé avec cette femme, je n'avais pas du tout envie de m'attarder dans le coin. D'ailleurs, celui qui m'avait accompagné devait déjà se demandait pourquoi je n'arrivais pas...Si il pouvait ne pas revenir ici, ce serait sans doute mieux pour nous deux. Ou devrais-je dire, pour nous trois.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 31/10/2012
☇ messages : 66
☇ réputation : 14
☇ pseudo : Ruby
☇ avatar : Jenna-Louise Coleman
☇ copyright : pumpkin tree & Tumblr
☇ photomathon :
☇ occupation : Archiviste pour la GCPD
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: son don, son optimisme, son courage, sa résistance face à la peur.
☇ faiblesses: son don, sa curiosité, son impulsivité, ses bizarreries, son coeur d'artichaut.


MessageSujet: Re: Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]   Ven 23 Nov - 21:12
Lucrezia savait parfaitement que sa trop grande curiosité lui apportait principalement des ennuis. Elle savait qu’un jour viendrait où elle paierait le prix fort. Ces conseils de prudence auraient dû l’arrêter, ou du moins, la pousser à un peu de retenue. Malheureusement, il n’en était rien, absolument rien. C’était tout simplement plus fort qu’elle: à chaque fois qu’elle voyait quelque chose d’un tant soit peu insolite, il fallait à tout prix qu’elle sache de quoi il s’agissait. Et ce jour-là, elle voulait à tout prix savoir ce qui se tramait dans cet immeuble. Oh, une part d’elle avait tenté de la raisonner bien sûr : elle risquait de se faire agresser, ou même de déranger de malheureux habitants qui auraient bien voulu être tranquilles et ne faisaient absolument rien de mal. Mais cela ne suffisait pas. Elle entra donc et se faufila jusqu’à l’appartement qu’elle avait repéré. Tout se passa à merveille. Du moins, jusqu’au moment où le plancher craqua sous ses pieds.

Elle avait su en se levant que ce n’était définitivement pas son jour. Elle comprit cependant qu’elle avait largement sous-estimé sa malchance lorsqu’elle vit paraître devant elle un colosse qui devait pratiquement faire le double de sa taille. Avant même qu’elle ait eu le temps de réfléchir à une excuse plausible qui aurait pu expliquer sa présence, il l’empoigna par l’épaule, ce qui eut pour effet de l’agacer profondément. Peu impressionnée par la certitude qu’il aurait pu l’écraser aussi facilement que si elle avait été un insecte, elle se débattit sans succès et lui donna quelques coups de parapluie, ce qui n’eut pas l’air de l’émouvoir.

« Lâchez-moi, espèce de brute ! »

Sans prendre en compte ses protestations, il la fit asseoir de force sur le canapé. Elle lui lança un regard noir. S’il y avait bien une chose qu’il l’insupportait, c’était les mauvaises manières, et apparemment, celui-ci en avait à revendre. Tout individu normalement constitué aurait été terrassé de peur à l’idée de se retrouver face à Bane. Seulement voilà, Lucrezia pouvait difficilement être qualifiée de normale. Réellement vexée d’être traitée sans ménagement, elle croisa les bras et prit un air buté.

« Ca ne vous regarde pas, que je sache, et je pourrais vous demander exactement la même chose. Vous ne m’avez pas l’air d’habiter dans le coin. »

Et ce n’était rien de le dire. Elle se demanda l’espace d’un instant si l’affreux masque qu’il portait était destiné à impressionner. Elle le vit alors fermer la porte d’entrée et s’asseoir sur la table basse, face à elle. Il pouvait faire ce qu’il voulait, elle n’avait pas la moindre envie de se montrer coopérative tant qu’il ne se serait pas montré un tant soit peu civil. C’est alors qu’elle tourna la tête, et c’est à ce moment qu’elle vit le corps placé non loin d’elle. Elle eut un brusque mouvement de recul, sachant parfaitement ce qu’il se produirait si jamais elle venait à le toucher, et en plus, devant un criminel qui serait par conséquent au courant de sa petite particularité.
Une fois qu’elle se fut placée à l’autre bout du canapé, elle estima qu’elle pouvait observer le cadavre à loisir et elle grimaça en voyant ce qu’il avait fait à ce pauvre homme.

« Vous n’y êtes pas allé de main morte. Je ne sais pas ce que vous comptez en faire, mais ça ne va pas être facile de le remettre en état... » C’est alors qu’une affreuse pensée la traversa, au point qu’elle écarquilla les yeux, l’air horrifié. « Vous n’allez pas me faire ça tout de même? Non, je ne veux pas ressembler à ça, quelle horreur ! Si vous devez me tuer, vous avez intérêt à le faire proprement, je veux être un joli cadavre. »

La vérité était qu’elle n’avait pas encore réellement conscience qu’elle était réellement dans un sacré pétrin, dont il était fort possible qu’elle ne se sorte pas vivante. Non, elle continuait à lui déverser un discours qui n’avait probablement pas le moindre sens pour lui.


Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le hasard fait drôlement les choses [PV Lucrezia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» merci que le hasard fait bien les choses
» neige en Normandie
» Evocation de PINOCHIO en monotype aquarelle
» une personne qui fait de très jolies choses
» -4x04- The Highlanders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☇ GOTHAM RISES. ::  :: ☇ UPTOWN. :: ☇ Old Gotham.-