Adam Preston - And all was for an apple.
☇ GOTHAM RISES.
GOTHAM RISES FERME SES PORTES !

Mais ce n'est pas la fin ! Retrouvez nous sur GOTHAM KNIGHTS ! Même équipe admin, même excellente ambiance, mais tellement plus de possibilités !
Rejoignez nous sur : http://gotham-knights.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Adam Preston - And all was for an apple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
☇ à Gotham depuis le : 26/10/2012
☇ messages : 48
☇ réputation : 16
☇ pseudo : Alan
☇ avatar : Kris Lemche
☇ copyright : Jaybird/Aisen
☇ photomathon : Peuh.
☇ occupation : Peintre en Lettres
☇ statut civil : Célibataire.

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: /
☇ forces: Maîtrise des arts martiaux, tir à l'arc, tireur d'élite... Non je dec'. Il sait juste se servir d'un pinceau. Et encore, il serait capable de se crever un oeil avec.
☇ faiblesses: Tellement qu'il serait impossible de toutes les nommer.


MessageSujet: Adam Preston - And all was for an apple.   Ven 26 Oct - 22:28



Adam Preston


Nom : Preston.
Prénom : Adam.
Age : 32 ans.
Date de naissance : 18 décembre 1980.
Lieu de naissance : Gotham City.
Nationalité : Américaine.
Activité : Peintre en lettre.
Etat civil : Célibataire.
Groupe : Habitants.
Avatar : Kris Lemche
Que pensez-vous de la situation de la ville de Gotham ? Gotham a toujours été une ville de merde. Avec des gens merdiques. Une ville corrompue. Des gens corrompus. Une ville meurtrie. Avec des meurtriers. Mais là... C'est pire que tout. Mettre les pieds dehors serait presque suicidaire. Ils ont beau augmenter les effectifs de la police, instaurer des lois et des règles, rien ne changera jamais Gotham et ça ne pourra qu'aller de pire en pire.
Quelle est votre position concernant l'inculpation du Batman dans l'affaire Dent ? Je ne pense pas qu'il soit coupable... Regardez autour de vous ; cet homme a enfermé plus de criminels que les flics. Pourquoi il aurait tué l'homme qui avait eu pour projet de sauver la ville ? Bon, okay, ça aurait pu énerver Batman que Dent se fasse passer pour lui. Mais quand même... Un "justicier masqué" qui tuerait pour une chose aussi stupide, ce serait un peu fort. Quand bien même ce serait Batman qui aurait tué Harvey Dent, il finira par se rendre de lui-même. C'est pas le genre de gars à rester dans l'ombre après avoir tué quelqu'un comme Dent. Quoi que... J'en sais trop rien. De toute façon, qu'il soit là ou pas, on est dans la merde.
Quel est votre opinion concernant le nouveau procureur et ses idées ? Il veut juste appliquer ce que d'autres ont tenté d'appliquer avant lui. Ni plus ni moins. Il reprend les idées de Dent. Puis, ça reste de la politique. Ils sont tous là, à se piquer les idées, à dire ce que tout le monde veut entendre... Est-ce qu'il arrêtera de parler pour agir ? Ça, on en sait rien. Puis, je réitère ce que j'ai déjà dit : les supers-héros ont mit en taule tout un tas de criminels. J'aimerais bien voir Gotham sans ses héros. Ah, mais, elle est déjà sans ses héros... Putain, on est vraiment dans la merde dans tous les cas.
«I'm gonna wake up, yes and no.»

On lui avait dit qu'il n'était pas un athlète, alors, il n'a pas fait d'effort. De toute façon, le sport, c'était pas fait pour lui. Courir trois mètres pour être essoufflé ? Non merci. Transpirer pour avoir des courbatures ? Non merci. Il avait essayé, pourtant, de se mettre au sport pour sculpter son corps. Il avait enfilé son jogging, ses basket et son sweat avant de s'affaler sur son canapé pour regarder un film qui passait à la télé. C'était un bon film en plus... Ce n'était pas le genre à faire des pompes en se levant à la première heure le matin, ce n'était donc pas le genre de mec à posséder un corps musclé et bien huilé. Il avait du ventre. Du bide. Des bourrelets. Des poignets d'amour. Un américain moyen. Et en plus ? Il n'était pas très grand. Il dépassait à peine le mètre soixante dix les bras levés. Mais au moins, c'était pratique pour passer inaperçu dans les rues de Gotham. Avec la capuche de sa veste rabattue sur sa tête la plupart des fois où il sort, il ne peut que passer inaperçu. Ses cheveux noirs, s'éclaircissant au soleil, en bataille étaient le plus souvent cachés par sa capuche sauf lorsqu'il se retrouvait dans son atelier. La couleur de ses yeux semblait indécise ; tantôt bleus, tantôt gris, parfois même verts avec quelques pigments de marron. On dit aussi que la couleur des yeux change suivant notre humeur... Ça doit être quelque chose comme ça, alors... On lui a souvent dit qu'il avait un nez plutôt pointu, ça ne l'empêche pas de l'adorer et de penser que c'est l'une des meilleures parties de son corps. Plutôt expressif, il a tendance à froncer les sourcils, retrousser son nez ou plisser les yeux, ce qui lui vaut aujourd'hui d'avoir ces petites rides d'expression. Il n'a pas de cicatrices ou de marques distincts si ce n'est sur les doigts à cause de son travail ; peinture qui a du mal à s'en aller, petites coupures au bout des doigts ou peau sèche à cause des dissolvants.
« I'm gonna suspend my senses»

On lui avait dit qu'il n'était pas très intelligent, qu'il n'irait pas très loin dans la vie. Il n'était pas très persévérant. Il faisait le stricte minimum quand on le lui demandait et s'en contentait. Et aujourd'hui... Il le regrettait. Regrets et nostalgie ; c'était bien les dernières choses dont il avait besoin. S'il y avait mit du sien, s'il s'était battu, il aurait obtenu tellement plus. Se réveiller à trente ans... Vaut mieux tard que jamais, non ? Son passé n'aurait pas dû être une excuse pour ses erreurs : " ma mère me battait et s'est faite assassiner par un mec qui a failli me tuer, c'est pour ça que j'ai eu de mauvaises notes et que je suis devenu alcoolique. C'est pas de ma faute, c'est ce que tout le monde attendait de moi, que je devienne un raté. ". Se complaire dans sa misère, c'était pratiquement tout ce qu'il savait faire. Ce n'était pas pour autant qu'il aimait à se plaindre devant les autres, au contraire. Rester muet, à les observer en voulant leurs hurler qu'il n'était juste qu'un petit garçon qui avait besoin d'amour. Sans jamais en parler. Et pourtant en les méprisant. Il savait pertinemment qu'il y avait des gens plus mal loti que lui, ça ne l'empêchait pas de continuer à penser qu'il était une pauvre petite chose qui aurait dû être protégée. Alors bah, il ne lui restait qu'à se replier sur lui-même à attendre que les gens viennent. Mais rares sont ceux qui sont venus. Malgré sa timidité maladive, il a quand même le sang-chaud le p'tit. Combien de tableau a-t-il bousillé sous le coup de la colère ?
And all was for an apple,
An apple that he took


Une légère claque sur la main. Sa mère le pointa du doigt, son regard planté dans le sien et elle haussa la voix. Il ne fallait pas prendre la nourriture posée sur la table sans demander. Il pinça les lèvres, frottant sur sa petite main d'enfant. Ses lèvres articulèrent un " s'il te plait maman " mais elle refusa de lui donner la dernière pomme verte. Elle n'était pas pour lui. Rien de ce qui était disposé sur la table n'était pour lui. Il y avait tellement de choses sur cette table... Des choses qu'il ne pourrait jamais goûter. Il y avait des petits pains frais encore tous chauds, oh oui, ils étaient encore chauds, il pouvait le sentir. Il y avait deux sortes de salades différentes, des salades pleines de couleurs et de saveurs, ça semblait si bon même si le vinaigre et la moutarde lui piquaient le nez. Il y avait aussi un énorme rôti, des pommes de terre et des haricots verts. Il y avait aussi une sauce plutôt consistante avec ce qui ressemblait à des champignons. Il s'humecta les lèvres, les odeurs lui montant rapidement à la tête. Et cette pomme verte, trônant au milieu de la table. Une pomme qu'il n'avait pas le droit d'attraper ni de manger. Elle restait là, à le narguer ; " tu ne peux que me toucher avec tes petits yeux ". Son ventre gargouilla. Il aurait voulu tendre la main, encore une fois, pour la prendre mais cette fois-ci, il savait qu'il n'aurait pas le droit à une simple claque sur la main. On sonna à la porte. Sa mère lui agrippa le bras, l'envoyant dans sa chambre sans ménagement.

" - Et n'oublie pas : reste dans le placard et pas un bruit. ".

La porte de la chambre claqua. Sa main se posa contre le bois usé de la porte. Il aurait voulu se mettre à pleurer, crier " maman " pour qu'elle se tourne enfin, mais ni larmes ni sons ne pouvaient sortir. Il serra le poing sur la porte. Ça ne servait à rien de vouloir se battre. Du haut de ses huit ans, qu'aurait-il pu faire ? Frapper sa mère ? Hurler à la mort ? Pleurer et se rouler par terre ? Sa main glissa sur le bois, retombant contre sa hanche. Il tourna les talons, s'avança vers le placard, ouvrit la porte et se faufila à l'intérieur, les pulls et autres vestes lui servant à la fois de couvertures et d'oreillers. Il savait qu'il allait passer la nuit ici pendant que sa mère baiserait le connard qu'elle avait invité. Crédule, elle allait croire, une fois de plus, que c'était l'homme de sa vie. Elle allait le garder une semaine, deux tout au plus, le baiserait dans toutes les pièces de la maison, dans toutes les positions possibles et imaginables avant de lui hurler dessus qu'il n'est qu'un con égoïste avec une toute petite queue. Il replia ses jambes contre son torse. L'obscurité ne lui faisait plus peur. La première fois qu'elle l'avait mis dans le placard, il avait pleuré, supplié pour qu'elle vienne le chercher. Désormais, c'était le seul endroit où il se sentait bien. Ses yeux se fermèrent progressivement alors qu'un coup de feu retentit suivit d'un cri étouffé, faisant sursauter le petit garçon. Agrippé à une veste, il haleta, les yeux bien ouverts. Rester dans son placard chéri comme l'avait ordonnée sa mère ou bondir sur ses pieds et descendre voir ce qu'il se passait ? Les secondes défilaient rapidement. Il cligna plusieurs fois des yeux, hésitant, puis se leva, ouvrant doucement la porte du placard. Sur la pointe des pieds, il se dirigea vers le porte de la chambre et l'ouvrit à son tour. Il faisait froid et il était pieds nus. Dieu, qu'il aurait voulu retourner dans son placard...

Il descendit marche après marche en silence, le souffle court, une main posée sur la rampe. Son pied sur la dernière marche, il s'accroupit, observant la scène d'où il se trouvait. L'homme tenait son pistolet braqué sur sa mère mais vu le sang étalé sur le sol, elle devait sûrement déjà être morte. L'homme tremblait, une main plaquée sur sa joue alors qu'il bafouillait quelques mots incompréhensibles. Lentement, le garçon se releva. La marche grinça. L'homme leva les yeux vers lui, pointant le flingue dans sa direction. Aucun des d'eux n'osa bouger. Ils restèrent, là, durant plusieurs minutes à s'observer en silence, seul les battements de leurs cœurs résonnèrent dans la maison. Finalement, ce fut l'homme qui bougea le premier. Le canon était toujours pointé sur l'enfant. Il se dirigea vers lui rapidement et l'attrapa par le col, le plaquant contre le mur. Il laissa échapper un couinement étouffé lorsque son dos heurta le mur. Le canon contre sa tempe, l'enfant crut qu'enfin il se mettrait à pleurer. Mais rien. Toujours rien. Rien depuis la première fois qu'il était allé dans son petit placard. L'homme respirait fortement, trop rapidement. Désorienté, perdu, hésitant, indécis, une arme pointée sur un enfant.

Cela semblait faire des heures que son dos était contre ce mur, que le canon glacé s'enfonçait dans sa chair, que l'homme le fixé sans savoir quoi faire de ce mioche. Personne n'avait jamais su quoi faire de lui de toute façon. L'homme passa une main dans les cheveux du garçon. Était-ce la première fois que quelqu'un lui témoignait un peu d'affection ? Sûrement une dernière caresse avant de crever.

" - Ta mère était une pute, tu l'savais ? ".

La voix rauque de l'homme qui le tenait en joue le fit sursauter. Bien sur qu'il savait ce qu'était sa mère. Sauf qu'elle ne se faisait pas payer. Il acquiesça d'un signe de tête sans jamais baisser les yeux. La grosse voix retentit de nouveau :

" - Si je te laisse en vie, on me retrouvera. Si je te tue maintenant, tout sera vraiment plus facile... Promis, ce sera rapide et sans douleur. ".

L'enfant ne clignait pas des yeux, ne lâchant pas l'homme du regard. Pas un sourire provocant, pas une larme, pas de cris.Que faire d'un enfant qui n'avait plus personne, qui n'avait plus rien à perdre ? Déstabilise, son doigt ne voulait pas appuyer sur la détente. L'enfant porta son index à ses lèvres, il décida de se taire. L'homme écarquilla de grands yeux, qu'est-ce qu'il y avait à comprendre ? Il relâcha la pression sur son torse, retira l'arme de sa tempe et s'en alla. Son cœur manqua un battement. Venait-il d'halluciner la scène ou l'homme l'avait vraiment laissé en vie ? Sa main se posa sur sa tempe, il eut l'impression que le canon y était encore, coincé dans sa chair, froid comme la mort. Il descendit la dernière marche et se dirigea vers sa mère. Le sol était recouvert de sang. Ses yeux étaient ouverts, rivés sur son fils. La tête penchée sur le côté, le petit garçon l'observa en grimaçant. C'était la première et dernière fois qu'elle le regardait vraiment. Ses pieds nus marchèrent dans la flaque de sang. C'était encore chaud, tout comme le repas sur la table. Il s'installa et se servit à manger. Tranquillement, il savoura le dîner. Il n'avait jamais aussi bien mangé de toute sa vie. Sa petite main se tendit vers la pomme et l'attrapa du bout des doigts. Le parfait dessert.



Ne had never our ladie,
Abeen heav'ne queen


" - Il n'ira pas très loin dans la vie, ce gosse : sa mère se tapait tout le quartier et s'est faite tuer d'une balle dans la tête, apparemment elle l'enfermait dans le placard pour avoir la paix, il n'est pas très intelligent, il n'est pas doué en sport... Il ne peut même pas espérer une carrière dans le football... Et en plus il devient violent ? J'espère juste ne plus l'avoir dans ma classe l'année prochaine, surtout s'il repique son année. Bon, en même temps, ce n'est pas vraiment de sa faute, hein... Vu où il est tombé... ".

Adam serra les poings. Ouais, il l'avait pas choisi d'avoir une mère aussi conne. Ouais, il l'avait pas choisi d'être con et aussi fragile. Mais bordel... Il était pas violent. C'était à cause de ce connard de McFly avec ses insultes à la con. Son poing était parti tout seul. On avait beau dire qu'il n'avait rien d'un quaterback, il n'empêche qu'il avait réussi à lui faire sauter deux dents. Assis sur le banc à côté du bureau de la directrice, même avec la porte fermée, il entendait tout. Ils en avaient pas marre de parler et parler, encore et encore ? Les ragots, ils aimaient ça. Il aurait dû en rajouter un couche en disant qu'il se faisait violer par des gros pervers qui en avaient marre de se taper sa mère ou qu'il aimait dépecer des animaux vivants pour manger leurs boyaux. Ça lui aurait fait un petit coup de pub et au moins, personne ne serait venu le faire chier. Il tira sur les manches de son sweat shirt gris anthracite et ramena ses jambes contre son torse.

" - Tu n'as pas le droit de mettre tes chaussures sur le banc, tu devrais le savoir non ? ".

Le garçon leva les yeux et reposa ses pieds à terre rapidement. C'était son professeur de dessin, monsieur Durand, un français venu enseigner aux États-Unis. Ses sourcils se froncèrent et il répliqua d'une voix sèche :

" - Dans ce cas, permettez-moi de retirer mes chaussures et de remettre mes pieds sur ce précieux banc déjà bien tagué. ".

Son professeur sourit tristement et s'accroupit pour lui parler face à face :

" - Tu n'es pas stupide, Adam. Je pense juste que tu te trouves des excuses pour l'être. ".

Le garçon écarquilla les yeux. Professeur :1, Adam : 0. Monsieur Durand continua :

" - Tu as beaucoup de lacunes en mathématiques, tu as du mal avec les langues et apparemment, la littérature n'est pas vraiment ton fort... Je ne parle pas non plus du sport, j'ai eu des échos de Monsieur Carlton, je crois que tu confonds souvent raquette et volant... ".

Adam retroussa son nez, s'enfonçant dans son siège, les bras croisés sur son torse. Il était en train de se foutre de sa gueule ou bien ?

" - Vous avez pas quelque chose à me dire que je ne sache pas déjà ? ".

Son professeur sourit et sortit de sa pochette quelques dessins. L'adolescent haussa un sourcil. C'était ses dessins. Les siens. Il ne comprenait pas du tout où il voulait en venir. L'homme posa les dessins sur les cuisses du garçon.

" - Tu as du talent, Adam. Tu as une vision du monde intéressante. C'est vraiment très bon, regarde... Là, les proportions sont parfaites, la perspective et les ombres aussi... C'est d'un réalisme... ".

Adam rougit. C'était la première fois qu'on lui faisait un compliment. Ce n'était même pas de la pitié c'était vraiment... Gentil. Ses mains attrapèrent les feuilles alors que ses doigts se resserrèrent progressivement sur les papiers. Tête baissée, il regardait ses croquis. Oui, ce n'était pas trop mal. Il avait l'habitude d'observer les choses, les gens. Il avait une bonne mémoire visuelle aussi. Il frotta la première feuille avec son pouce, estompant le crayon gris doucement. Il haussa les épaules. L'art était un milieu difficile, on avait pas forcément une bonne paye à la fin du mois, les demandes se font rares, surtout dans une ville comme Gotham. L'art n'avait pas de place ici, encore moins dans sa vie.

" - J'en sais rien... ".

L'homme se releva.

" - Tu as encore le temps d'y réfléchir, tu sais. C'est un beau métier et il y a tellement de filières, de domaines dans l'art... Mais si tu as besoin, n'hésite pas à venir m'en parler. Je serais ravi de t'aider et pourquoi pas te présenter quelques collègues. ".

Il sourit et s'en alla. Ses mains tenaient toujours ses croquis mais ses yeux restés rivés sur son professeur. Alors il y avait vraiment des gens comme ça. Il y avait vraiment des gens qui se souciaient des autres... Il serra ses croquis contre lui en souriant. La directrice sortit de son bureau et lui fît signe de rentrer. Il pinça les lèvres en regardant ses croquis. Peut-être que finalement, il réussirait à faire quelque chose de sa vie. Il attrapa son sac et se leva pour la rejoindre dans son bureau.



Therefore we moun singen,
Deo gracias!


" - Euh... Hmm... Bonjour... Je... Je m'appelle Adam... Je viens d'avoir trente deux ans et... Ça va faire bientôt trois mois que je n'ai pas bu...".

Il s'était efforcé à regarder le petit groupe, chaque personne une par une. Il sentait déjà les gouttes de sueur perler sur son front, d'autres couler le long de sa colonne vertébrale. C'était pas son truc de parler aux gens, surtout de ses problèmes personnels. On lui avait conseillé une thérapie de groupe et à vrai dire, ça lui avait été bénéfique. Les personnes autour de lui sourirent, et petit à petit, le groupe se mit à applaudir. Il sentit le rouge lui monter aux joues et sourit à son tour.

Il se servit un verre de jus d'orange. Il n'y a pas si longtemps, il l'aurait agrémenté d'un peu de vodka. Sa main trembla légèrement lorsqu'il porta le gobelet à ses lèvres. Si on lui avait dit que c'était aussi dur de s'en sortir, il n'aurait jamais plongé. Ou alors il aurait continué à boire et se saouler jusqu'à en crever. La main de Rick se posa sur son épaule, il sursauta :

" - Hey, Preston ! Flippe pas comme ça !".

Adam tourna la tête et posa le gobelet sur la petite table. Il laissa échappé un petit rire crispé, gêné.

" - T'sais j'vais ouvrir ma pizzéria et j'ai pensé à toi pour me faire mon enseigne et mes cartes de visite, mes flyers, tous ces trucs à la con quoi. Bien sur j'te payerais. ".

" - J'espère bien ! T'inquiète, j'te ferais un prix. Passe me voir à l'atelier quand tu peux. ".

L'homme le remercia d'une tape amicale sur l'épaule. Au moins, il aurait du travail. Ce n'était pas avec ce qu'il gagnait qu'il pourrait payer son loyer ce mois-ci. Qui irait mettre de l'argent pour la devanture de son magasin si ce n'est pour se la faire taguer ou casser peu de temps après l'avoir posée ? Gotham n'était pas vraiment la ville dans laquelle l'art pouvait s'épanouir. L'art ou n'importe quel petit commerce. Il y avait des braquages pratiquement tous les jours. Les gens se faisaient agresser à chaque coin de rues. Des gens mourraient aussi, un couteau dans le bide. Il aurait pu partir. S'enfuir de cette putain de ville. Mais c'était chez lui et il savait que si un jour il avait à partir, Gotham le rappellerait et le ramènerait à elle. C'était ça, Gotham : une putain de sirène qui appelait les gens pour les laisser crever sur le trottoir. Il salua le groupe de la main et sortit, remontant la fermeture éclair avant d'ajuster sa veste sur ses épaules. Il frotta ses mains l'une contre l'autre pour les réchauffer. Ses mains étaient abîmés par le travail, il y avait encore des traces de peinture et quelques égratignures à cause du cutter.

Quelqu'un le bouscula. Un homme. Un homme qui court. Un homme qui veut échapper à quelqu'un. Adam n'a pas eu le temps de voir son visage. Quelqu'un hurla. La voix d'une femme. Elle venait de se faire voler son sac à main. C'était d'un cliché... Il fronça les sourcils et frotta son épaule. Cette femme ne reverrait jamais son sac. Elle pouvait dire adieu à tout ce qu'il y avait dedans. Si certains objets ne finiraient pas revendus ou échangés, le reste finirait par être jeté. Il regarda autour de lui : personne ne se lancerait à la poursuite de ce mec. Ceux qui n'avaient pas tracé leur chemin baissèrent les yeux. Gotham, cette sale trainée. Oh, il était pas mieux. Lui ? Il allait continuer son chemin, mains dans les poches. Personne ne pouvait changer Gotham. Pas Carter. Pas les flics. Pas même Batman... Batman... Ce pseudonyme sonnait presque comme un mythe, une légende qui n'avait pas existé, comme inventée pour effrayer les criminels. Il renifla. Bah... Qu'il revienne ou pas, les supers-héros ne pouvaient pas faire leur petite loi. Et les flics ne pourront jamais instaurer l'ordre, ici. C'était, c'est et ça restera un grand chaos, Gotham. Il s'arrêta devant une épicerie et attrapa une pomme verte. Il tendit quelques pièces à l'épicier et repartit. L'espace d'un instant, il eut envie de la mettre dans sa poche et de partir sans payer car après tout, tout le monde faisait ça à Gotham, tout le monde repartait sans demander son reste.

- Adam était alcoolique. Il compense son manque avec le café et la cigarette.
- Il a l'habitude de gratter ses ongles et ses doigts, souvent à cause de l’acrylique qui reste incrustée.
- Le café le rend nerveux et surexcité malgré sa timidité.
- Il ne travaille jamais sans musique.
- Il adore les pommes. Il pourrait en manger sur la tête d'un pouilleux.
- Il joue rarement aux jeux-vidéos, mais il adore ça !
- Après la mort de sa mère, il a été baladé de famille d'accueil en famille d'accueil jusqu'à sa majorité.
- Il lui arrive de bégayer lorsqu'il se sent trop mal à l'aise.
- Sa plus longue relation a duré un mois.
- Il met de l'argent de côté pour ouvrir sa propre galerie et exposer ses tableaux.

Prénom : Alan.
Age : 20 ans bientôt.
Disponibilité : Ça dépend des semaines... Comme je suis en stages généralement pendant les vacances... En tout cas, je passerais souvent sur le forum, mais je ne garantie rien pour mon activité en rp...
Comment avez-vous trouvé le forum ? Dick Head et Cass'.
J'accepte l'envoi par mp de défis à relever dans mes rp des SPIRIT : OUI ( ça peut être drôle 8D ).
Des suggestions ? Pas pour le moment.


Dernière édition par Adam Preston le Ven 28 Déc - 20:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 13/08/2012
☇ messages : 799
☇ réputation : 403
☇ pseudo : Yunyuntoka
☇ avatar : Emma Stone
☇ copyright : Yunyuntoka
☇ photomathon : Batgirl
☇ occupation : Libraire, étudiante en droit.
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: décrivez nous les points forts de votre personnage, ses capacités.
☇ faiblesses: décrivez nous les points faibles de votre personnage, son talon d'Achille.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Sam 27 Oct - 9:05
Bienvenue damoiseau ^^ !! Je ne connais pas ton acteur, je trouve ça intéressant (ça fait du bien les nouvelles bouilles !) En tout cas, si tu as des questions, hésite pas à contacter un membre du staff ^^ et bon courage pour ta fiche pig !!!

PS : c'est quoi un peintre en lettre ? Il est peintre et étudiant ou alors c'est autre chose ?



Revenir en haut Aller en bas
NIGHTWING Ϟ Let me be the Light that brings the Dawn
avatar
☇ à Gotham depuis le : 01/09/2012
☇ messages : 634
☇ réputation : 468
☇ pseudo : kellen
☇ avatar : matthew bomer
☇ copyright : Babs <3 - tumblr
☇ occupation : officier au GCPD
☇ adresse : 7, Drake Street, Appartement 9, Old Gotham, Uptown
☇ statut civil : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: agilité, maîtrise des arts martiaux, entraînement martial, fin stratège et excellent détective. A accès à toute une panoplie high-tech
☇ faiblesses: Sa tendance à vouloir surprotéger ceux qu'il aime. S'il leur arrivait quelque chose, Dick perdrait tout sang froid, aveuglé par la colère et la peur de les voir blessés à cause de lui.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Sam 27 Oct - 11:24
Bienvenue sale tache ! colgate
Bon courage pour ta fichounette, j'ai hâte de voir ce que tu nous prépare ! sheep



Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the fire that burns against the cold, the light that brings the dawn, the horn that wakes the sleepers, the shield that guards the realms of men. And for this night and all the nights to come...
My Watch Begins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 26/10/2012
☇ messages : 48
☇ réputation : 16
☇ pseudo : Alan
☇ avatar : Kris Lemche
☇ copyright : Jaybird/Aisen
☇ photomathon : Peuh.
☇ occupation : Peintre en Lettres
☇ statut civil : Célibataire.

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: /
☇ forces: Maîtrise des arts martiaux, tir à l'arc, tireur d'élite... Non je dec'. Il sait juste se servir d'un pinceau. Et encore, il serait capable de se crever un oeil avec.
☇ faiblesses: Tellement qu'il serait impossible de toutes les nommer.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Sam 27 Oct - 17:08
Dick Head --> C'est rien de bien particulier hein, c'est juste histoire de vous rejoindre Cass' et toi et de déconner un peu XD ! Je crois que j'ai débloqué mes chakras pour rp, vu que j'ai déjà 4 pages word d'histoire xD... YEAH \o/ ! Merci merci ! Hâte de pouvoir te chopper un peu sur msn ♥ !

Babs --> Peintre en lettre =D héhéé !!! Merci pour l'accueil ^^ !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 26/10/2012
☇ messages : 48
☇ réputation : 16
☇ pseudo : Alan
☇ avatar : Kris Lemche
☇ copyright : Jaybird/Aisen
☇ photomathon : Peuh.
☇ occupation : Peintre en Lettres
☇ statut civil : Célibataire.

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: /
☇ forces: Maîtrise des arts martiaux, tir à l'arc, tireur d'élite... Non je dec'. Il sait juste se servir d'un pinceau. Et encore, il serait capable de se crever un oeil avec.
☇ faiblesses: Tellement qu'il serait impossible de toutes les nommer.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Dim 28 Oct - 20:46
Désolé du double post, je pense avoir terminé ma fiche ^^ !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 13/08/2012
☇ messages : 799
☇ réputation : 403
☇ pseudo : Yunyuntoka
☇ avatar : Emma Stone
☇ copyright : Yunyuntoka
☇ photomathon : Batgirl
☇ occupation : Libraire, étudiante en droit.
☇ statut civil : Célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: décrivez nous les points forts de votre personnage, ses capacités.
☇ faiblesses: décrivez nous les points faibles de votre personnage, son talon d'Achille.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Lun 29 Oct - 9:35
Rebienvenue !!! Sacré bonne fiche ! Tu es doué en description, personnellement j'ai adoré te lire de bout en bout ! En plus on a pas le personnage cliché des forums rpg qui est doué en tout et incroyablement beau XD et puis les garçons avec du bidon c'est dix fois mieux pour tripoter :D ! J'aime bien le côté normal que dégage Adam et en même temps sa manière cynique de voir le monde est vraiment sympa (j'aime le cynisme :D) !!

Bienvenue à Gotham City !

Félicitations! Tu viens d'être validé(e). Tu fais à présent partie de la communauté de GOTHAM RISES à part entière et, pour que tu puisses t'y sentir à l'aise, voici ce dont tu dois te charger de faire maintenant. Tout d'abord, je t'invite à prendre connaissance des différents topics de recensements que tu trouveras par ici. Ensuite, il est important que tu remplisses ton profil et que tu génères ta feuille de personnage dans ton profil et que tu y remplisses les informations demandées. Elle s'affichent quand on ouvre la valise dans le profil des messages, une façon simple et rapide de connaître des personnages. Finalement, il te faudra trouver des liens. Je t'invite à lire ce sujet puis à créer ton nouveau sujet pour rechercher des liens. N'oublie pas que le forum a un système de points. Pour la gestion de tes points et comprendre comment il fonctionne, rend toi dans cette section du forum et prend connaissance des différents sujets où tout est expliqué. Enfin, les les carnets personnels sont mis à votre disposition pour, si vous le souhaiter, écrire le journal intime de votre personnage, ou tout ce que vous voulez qui est lié à votre personnage. Et ensuite, quand viendra le temps du rp, souviens toi que le formulaire rp doit obligatoirement être rempli. Pour plus d'infos sur ce rituel, la lecture de ce sujet est nécessaire. Voilà, nous espérons t'avoir guidé et puis pour toutes questions supplémentaires, n'oublie pas que le staff reste à ton entière disposition. Bonne route sur GOTHAM RISES petit canard Canard **



Revenir en haut Aller en bas
NIGHTWING Ϟ Let me be the Light that brings the Dawn
avatar
☇ à Gotham depuis le : 01/09/2012
☇ messages : 634
☇ réputation : 468
☇ pseudo : kellen
☇ avatar : matthew bomer
☇ copyright : Babs <3 - tumblr
☇ occupation : officier au GCPD
☇ adresse : 7, Drake Street, Appartement 9, Old Gotham, Uptown
☇ statut civil : célibataire

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation:
☇ forces: agilité, maîtrise des arts martiaux, entraînement martial, fin stratège et excellent détective. A accès à toute une panoplie high-tech
☇ faiblesses: Sa tendance à vouloir surprotéger ceux qu'il aime. S'il leur arrivait quelque chose, Dick perdrait tout sang froid, aveuglé par la colère et la peur de les voir blessés à cause de lui.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Lun 29 Oct - 11:14
Bon, bah Barbara la seriel-valideuse a frappé, encore une fois xD Je tenais tout de même a te dire que j'avais énormément apprécié ta fiche (as usual, hein...) et que j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire ^^



Night gathers, and now my watch begins. It shall not end until my death. I am the sword in the darkness. I am the watcher on the walls. I am the fire that burns against the cold, the light that brings the dawn, the horn that wakes the sleepers, the shield that guards the realms of men. And for this night and all the nights to come...
My Watch Begins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☇ à Gotham depuis le : 26/10/2012
☇ messages : 48
☇ réputation : 16
☇ pseudo : Alan
☇ avatar : Kris Lemche
☇ copyright : Jaybird/Aisen
☇ photomathon : Peuh.
☇ occupation : Peintre en Lettres
☇ statut civil : Célibataire.

Voir le profil de l'utilisateur

MON FICHIER À LA GCPD.
☇ citation: /
☇ forces: Maîtrise des arts martiaux, tir à l'arc, tireur d'élite... Non je dec'. Il sait juste se servir d'un pinceau. Et encore, il serait capable de se crever un oeil avec.
☇ faiblesses: Tellement qu'il serait impossible de toutes les nommer.


MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   Lun 29 Oct - 17:02
Héhééé merci les gurlz 8D ! *s'enroule dans sa cape so dark et s'envole vers d'autres cieux*.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Adam Preston - And all was for an apple.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Adam Preston - And all was for an apple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adam Bomb
» [ VENDU ] Borne Apple Airport Extreme
» Adam Lambert-What do you want from me ?
» Dossier Adam Hughes
» [Nothomb, Amélie] Ni d'Eve ni d'Adam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☇ GOTHAM RISES. ::  :: ☇ fichiers de la GCPD. :: ☇ fiches validées.-